#.###,00 000 010 //panasonic-switzerland.ibrandiq.com/fr/Widgets/FluidTech/{0} //panasonic-switzerland.ibrandiq.com/Products/MultipleInstock/FluidTech/{0}

Sélectionner une couleur
Pris: Acheter Handla från Technics Återförsäljare

Messages de DJ pour célébrer le 50e anniversaire de la platine SL-1200

Messages de DJ du monde entier pour célébrer le 50e anniversaire de la platine SL-1200

Ellen Allien

Ellen Allien

La première fois que j’ai mixé sur des platines, c’était en équipe, puis aux côtés d'un ami. Finalement, j’ai acheté une SL-1200 et mon petit ami m’a offert l’autre. Ainsi, j’ai pu commencer à mixer tous les jours pour le plaisir, voguant entre les sons dans mon appartement et étonnée de la joie et de la créativité que le mixage m’apportait. J’ai mixé toute ma musique, de l’électro à la techno, en passant par de la musique d’ambiance. Cela m’a également fait gagner en créativité au niveau de la production et m’a appris à mixer les sons entre eux. Le fait de mixer deux enregistrements sur vinyle est absolument hypnotique et épique. Ça a changé ma vie.

Marcel Dettmann

Marcel Dettmann

La série SL-1200 de Technics m’a servi de fidèle compagnon tout au long de mes 30 années de carrière dans la musique électronique. J’ai lancé ma boutique de vinyles depuis chez mes parents, puis j’ai travaillé chez Hard Wax en tant que vendeur et acheteur, j’ai été DJ, musicien professionnel et directeur de label... Les vinyles ont donc été incontournables tout au long de ma vie professionnelle. À travers ses différentes séries de modèles, Technics a toujours été un matériel fiable et de choix pour écouter de la musique, et, dans un autre sens, mon instrument de musique de prédilection pour mixer avec des vinyles.

Mala

Mala

Technics et moi, c’est une histoire qui dure depuis le premier jour. La première platine que j’ai acheté pour moi tout seul était le modèle SL-Q300. De nombreuses années plus tard, j’ai acheté ma première paire de SL-1210, et même si elles me convenaient parfaitement, j’ai toujours aspiré à avoir des 1200. J’ai enfin pu m’offrir la SL-1200 MKII, qui reste encore aujourd’hui le paroxysme des platines de DJ si vous voulez mon avis. Que ce soit pour écouter des vinyles, sampler des enregistrements ou participer à des sets, ces platines restent mes préférées à la maison et en studio. Elles le sont depuis presque 20 ans. Toutes mes félicitations à Technics pour ce 50e anniversaire !! Qu’il soit le début d’une longue suite !

Gilles Peterson

Gilles Peterson

Je peux jouer sur différentes tables de mixage... Je peux jouer dans différents clubs... Je peux jouer des musiques variées...
Mais je ne peux pas jouer sur d’autres platines... Merci Technics pour être mon roc du vinyle depuis 50 ans !

DJ Craze

DJ Craze

Quand j’ai débuté ma carrière en tant que DJ, je ne me suis pas posé la question de savoir quelles platines acheter pour devenir un pro. On savait tous que les SL-1200 de Technics étaient les meilleures platines à l’époque, et elles le sont toujours. Elles ont résisté à l’épreuve du temps et ont changé ma vie à tout jamais. J’ai hâte de découvrir la nouvelle série !

DJ Koco a.k.a. Shimokita

DJ Koco a.k.a. Shimokita

Joyeux 50e anniversaire à la SL-1200 !!
C’est un plaisir de travailler avec toi depuis tout ce temps ! Je suis absolument honoré de célébrer le 50e anniversaire de la SL-1200. J’espère qu’elle continuera de tourner pendant longtemps !!

Shanti Celeste

Shanti Celeste

J’ai acheté mon premier et actuel set de SL-1210MK2 quand j’avais 17 ans, et elles ont vécu une belle vie depuis ! J’ai appris à mixer en autodidacte (et avec l’aide d’amis) sur elles alors elles ont une grande valeur sentimentales et un nombre incalculable de souvenirs y sont attachés. Peut-être qu’un jour, lorsque je mourrai, quelqu'un héritera d’elles et elles seront hantées de petits fantômes sympathiques de rave.

Messages de célébration à l’occasion du 50e anniversaire de la platine SL-1200

Cash $

– Champion du monde DMC de 1988

Cash $

Le 50e anniversaire de la SL-1200 de Technics est donc arrivé... Wahou. Je me demande à quoi ressemblait la première version de cette platine ?! En tout cas, en ce qui me concerne... Je ne savais pas à quoi ressemblait une platine Technics jusqu’à ce que j’en voie une sur l’ep de Malcolm McLaren en 1983, « D’Ya Like Scratchin »... Et puis j’ai vu un ingé son de Philadelphie dénommé Captain Boogie qui s’occupait du son de tous les gros concerts d’ici... Il ne mixait pas sur elles mais il mettait l’ambiance à fond entre deux sets... J’ai vu ces platines et j’en suis immédiatement tombé amoureux... Le problème à l’époque c’était leur prix... J’avais beaucoup de mal à mettre de l’argent de côté parce que je devais investir dans des haut-parleurs, des amplis, une table de mixage et des nouveaux albums toutes les semaines... Du coup j’ai dû animer plein de soirées à domicile et tondre le gazon pour économiser assez d’argent... Finalement, j’ai mis assez d’argent de côté pour acheter une seule platine. Je crois qu’elle coûtait 400 ou 500 $ à l’époque... Mon MC, qui s’appelait Kool Breeze Steve, avait un bon boulot et m’a offert l’autre platine. Mon expérience a donc commencé à partir de ce jour... La platine 1200 de Technics est devenue la Rolls Royce des platines de l’industrie des DJ... Elles étaient robustes et parfaites à mon goût... Comme mon toucher est léger, j’ai pu créer n’importe quel son que j’avais en tête et scratcher sur la Technics 1200 sans faire sauter le CD... C’est ça qui était impressionnant à regarder... J’ai gagné toutes les compétitions de DJ dans le monde et suis devenu champion du monde DMC en 1988... J’ai fait tout ça sur les platines 1200 de Technics... Il y a quelques années, Tony Prince de DMC a contacté Technics pour leur demander s’il était possible de faire un set en or de platines 1200 avec mon nom gravé dans l’or... On me les a remises dans le cadre de la récompense A Lifetime Achievement Award, la récompense la plus incroyable que j’ai jamais reçue... Je les ai toujours, dans leur boîte, et je les vénère... Encore aujourd’hui, je ne mixe sur aucun autre platine que les Technics 1200...

Je voudrais souhaiter un Joyeux 50e Anniversaire aux platines 1200 de Technics... Merci d’occuper une place si spéciale dans ma vie et ma carrière... On a fait des choses incroyables ensemble, sans l’ombre d’un doute...

Cutmaster Swift

– Champion du monde DMC de 1989

Cutmaster Swift

La platine 1200 de Technics m’a été présentée à travers la culture du hip hop. Les célèbres Supreme Team ont été les premiers DJ que j’ai vu les utiliser, à travers la vidéo de Malcolm McLaren, Buffalo Girls, en 1982.

La toute première fois que je les ai utilisées, c’était dans le cadre de The Imperial Mixers, en 1984.

Ma mère m’a acheté mes premières platines Technics 1200mk2 pour mon 17e anniversaire en 1985.

En 1989, j’ai gagné le championnat du DMC World DJ Championship. J’ai participé à la compétition sur une énorme scène et l’on m’a remis la toute première platine Technics 1200 en or.

Félicitations Technics, vous avez créé un produit qui a changé la vie de beaucoup de monde, qui inspire le monde des DJ et du mixage, dans une évolution permanente de leur musique et de leur art !

DJ Prime Cuts

– Champion du monde DMC de 2001

DJ Prime Cuts

Le 1er DJ à m’avoir influencé avec sa paire de platines Technics 1200/10 était un homme très talentueux répondant au nom de Cosmic Jam. Il décortiquait des disques de James Brown lors du Freestyle 85 à Covent Garden, et cela a eu des répercussions très fortes en moi.

Ma grand-mère m’a acheté ma première paire de Technics 120 pour mon 16e anniversaire en 1988. Je suis passé d’une platine magnétophone aux meilleures platines jamais fabriquées. Parfois j’en regarde encore le design et je m’émerveille de sa beauté. L'incarnation de l’esthétisme et de la fonctionnalité.

Félicitations à Technics pour le 50e anniversaire de la platine 1200. Nous sommes tous les deux nés en 1972 !

DJ Kentaro

– Champion du monde DMC de 2002

DJ Kentaro

J’ai acheté ma première paire de platines en 1995. Je crois que c’était des MK3. J'obtenais toutes les infos sur le Turntablism à travers la télé, des magazines... Et un jour, j’ai vu une battle de DJ Shortkut qui utilisait des beats de hip-hop et faisait du beat juggling. C’était sur une VHS et ça m’a vraiment choqué. Et puis je me suis mis au scratching et au beat juggling.

Pour moi, cette platine c’était comme une voiture de luxe, toute brillante, super belle ! J’étais au collège, et je n’ai pas dormi pendant une semaine après les avoir eues, tellement je pratiquais. J’ai fait ma première mixtape la semaine là ! Le saphir ne saute jamais, elle est super facile à utiliser... Ce sont les meilleures platines du monde !

Un grand bravo à Technics pour ce 50e anniversaire, je suis vraiment honoré de faire partie de l’histoire et de cette collab d’anniversaire avec Technics ! Ma paire de veilles MK2 de 2002 reste mon trésor le plus cher, et j’ai hâte d’être témoin des prochaines 50 années de leur évolution ! Peace !

TigerStyle

– Battle DMC 2003 pour le titre de World Supremacy Champion

TigerStyle

Tellement de personnes m’ont influencé au départ ; presque toutes, en fait ! Mais si je devais choisir la toute première influence directe, ce serait mon bon pote DJ Mr P, en 1996. Il a été le premier d’entre nous à acheter les Technics 1210. Le fait d’apprendre en le regardant a simplement changé ma vie. Ca a été un moment très important.

J’ai acheté mes toutes premières platines, des Technics 1200, durant l’été de 1998. On peut voir à quel point ça a changé ma vie dans le sens où, l’année d’après, dès mon premier essai, je me suis qualifié en final du DMC UK de 1999 (je ne faisais pas grand chose d’autre de ma vie à l’époque). L'impact de ces platines est en réalité incommensurable dans le sens où elles m’ont apporté une vraie vocation, m’ont aidé à atteindre un but dans la vie, et je ne sais vraiment pas où je serais sans elles. Parce qu’il s’agit d'une platine si solide et bien construite, à de nombreux égards, elle est toujours la référence numéro 1 de l’industrie et l’une des pièces les plus emblématiques jamais créées.

Cher Monsieur et chère Madame Technics, félicitations pour votre 50e anniversaire ! Merci mille fois de faire partie de m’a vie et d’avoir donné une raison d’être à l’adolescent perdu que j’étais. En plus d’être un nom célèbre dans le monde du hip-hop et l’outil le plus important du Turntablism, Technics est acclamé par les DJ de tous les styles, dans le monde entier. Un grand bravo pour cela. Peace and love, DJ TigerStyle.

DJ Shiftee

– Champion du monde DMC de 2009

DJ Shiftee

En 2000, j’ai vu DJ David scratcher « Hey, he-he-hey » avec des 1200 empilées sur des canettes de Coca sur une VHS DMC Champions, et je me suis dit « Yup, moi aussi je dois faire ça. »

La façon dont les 1200 ont tenu leur pari face au passage du temps et à l’arrivée de nouvelles technologies est tout simplement incroyable. Pour moi, rien n’égale le toucher d'une platine Technics. J’ai acheté ma première paire en 2000, et je m’éclate avec depuis. Je ne crois pas avoir joué de set sur un autre modèle en plus de 20 ans de carrière.

Bravo à Technics pour ce 50e anniversaire ! Tu n’as pas pris une ride.

Jon 1st

– Champion du monde DMC de 2013 et battle pour le titre de World Supremacy Champion DMC de 2013

Jon 1st

La première fois que j’ai vu quelqu'un scratcher en vrai avec des platines Technics, c’était à l’événement Playstation Experience qui avait lieu au Earls Court Exhibition Centre de Londres en 2002, lorsque j’avais 13 ans. Il y avait cette arène musicale qui présentait Music 2000 pour Playstation 2 et, à cette occasion, une battle entre turntablists avait été organisée. J’avais déjà entendu du scratch et j’en avais vu un peu à la télé. Je savais que j’aimais beaucoup ça, mais c’était la première fois de ma vie que j’entendais et que je voyais en vrai des DJ en action. J’ai su que c’était quelque chose que j’étais appelé à faire.

J’ai acheté mon premier set de platines Technics 1210 en 2003 et j’utilise toujours la même paire aujourd’hui. Même après près de 20 ans de pratique intense, elles sont toujours en excellent état. Je ressens toujours une sorte d’apaisement et l’impression d’être à la maison quand je les vois dans un club.

Félicitations à Technics pour leur 50e anniversaire ! Merci pour le soutien que vous apportez au Turntablism depuis toutes ces années en tant que sponsor dans de si nombreuses compétitions !

DJ Idee

– Champion du monde DMC de 2014

DJ Idee

Je crois que c’était en 1997. L’ami de mon grand frère lui avait prêté une copie de contrebande de la finale DMC US de 1994 que le grand maître Roc Raida, paix à son âme, avait gagné. C’était ma première vraie rencontre avec le Turntablism. Ayant grandi à Washington D.C., j’ai été immergé dans la culture hip-hop de fait de la proximité avec Philadelphie et New York. Je ne connaissais pas cet aspect particulier de cette culture, et j’étais fasciné par son apparence sportive. En tant que gamin de 10 ans, j’ai très vite compris à quel point je devrais faire preuve de compétitivité je devais entrer dans ce monde. Mon frère était abonné au magazine Upstairs Records, qui était l’un des plus grands vendeurs de platines de la côte Est. À cette époque où internet en était à ses balbutiements, j’ai rapidement remarqué le matériel qui se démarquait des autres : les platines Technics SL-1200. Mon grand frère en avait deux, alors j’étais derrière lui pendant des années jusqu’à économiser assez d’argent pour m’en acheter une. Quelques années plus tard, j’allais voir ma première compétition en direct en 2001, et à l’époque je ne possédais toujours qu'une platine. J’ai finalement réussi à rassembler assez d’argent pour en acheter une deuxième, avant de participer à ma première battle l’année d’après. À l’époque, tout le monde utilisait la 1200. Comme je ne voulais aucun contre-temps ou problème mécanique, je savais tout au fond de moins que cet équipement allait me durer des années.

Je crois que j’ai acheté ma première platine en 1999. En tout honnêteté, elle fait désormais partie de mon ADN. Ses sensations, la rotation...elle n’est que perfection. Elle constitue la norme de mon parcours professionnel depuis 25 ans.

La SL-1200 a été maintes et maintes fois la championne incontestée des platines. Je trinque au 50 années supplémentaires qu’elle vivra, et au-delà !

JFB

– Champion du monde DMC de 2021

JFB

C’est en 1996 que j’ai vu une paire de 1200 dans les locaux d’une radio pirate.

Puis en 1997, j’ai vu Roc Raida en VHS jouer le set qui lu a valu le titre de champion du monde au DMC de 1995. C’est la première fois que j’ai été réellement influencé par un DJ utilisant du matériel Technics, et cela a marqué le début de mon épopée en tant que turntablist.

J’ai réussi à économiser assez d’argent pour acheter mes deux premières platines Technics en 2000, à 6 mois d’intervalle l’une de l’autre. Le fait de les avoir a complètement changé ma carrière ! Elles ont complètement changé la donne par rapport à ce que j’utilisais avant elles. Passer d’un lecteur cassette à des platines hi-fi bon marché, puis des platines hi-fi avec un contrôle limité de la vitesse, puis des platines hi-fi légèrement meilleures, puis des platines à bandes pour finalement obtenir des platines Technics !... C’est cette dernière mise à niveau qui a réellement fait la différence. Je les ai utilisées tous les jours jusqu’en 2016 ! Je les ai toujours, elles fonctionnent encore ! Je possède désormais 16 platines, mais je n’arrive pas à me résoudre à les vendre...

Je voudrais remercier Technics pour ce que vous avez fait. Que cela ait été intentionnel ou non, vous avez radicalement contribué au façonnage de ce qu’est la scène électro d’aujourd’hui ! Félicitations pour ce 50e anniversaire ! C’est bien plus vieux que moi !